Le temps des fêtes

Bonne année 2016 !

Qu’elle est votre feeling sur le temps de fêtes? Principalement, c’est pour plusieurs le synonyme de vacances et qui dit vacances, dit souvent festivités, soupers, sorties, etc. On peut donc dire que c’est le temps d’être avec des gens que vous appréciez (ou du moins j’espère sinon quelle torture).

Passer du temps avec famille et amis, je suis bien d’accord avec ça mais ce qui m’énerve par contre c’est acheter des cadeaux! On a mille signes autour de nous qui nous pousse à acheter des bébelles à nos proches et amis pour Noël, soit par les annonces, les magasines, les publicités, ou un collègue de travail  crinqué de NoëlDe quoi avons-nous réellement besoin? De se sentir en sécurité, se sentir apprécié, être logé, avoir de quoi manger et avoir de quoi se vêtir. Selon moi on devrait s’en tenir à ça. Bien sûr que l’on peut offrir un quelque chose à quelqu’un qui a déjà tout ses besoins de combler… Mais pour moi ça reste du non-nécessaire. Déjà que chez nous, si je n’ai pas utilisé un item dans l’année je le « tag » et si dans les 6 mois encore je ne l’ai pas utilisé, je m’en débarrasse! Je le vend ou le donne a quelqu’un qui risque de l’utiliser plus que moi! Pauvre objet inutilisé…

Le plus difficile c’est de faire « gober » ça aux enfants. Ce sont les plus grands gaspilleurs et consommateurs que je connaisse. Pas que ce soit de leurs fautes… nous adulte contribuons à ce gaspillage. À Noël, ils veulent le plus de cadeaux à déballer pour avoir le plus de jouets possible! Quand on sait bien qu’ils jouent avec « un jouet à la fois… » c’est tout un affaire d’en avoir eu une vingtaine à Noël! Oui mais c’est pas cher, ou mais c’est tout petit, oui mais… Quand je vois la quantité de « cossins » ou de jouets que les enfants de mon entourage peuvent avoir eu ça me jette à terre. Je serais curieuse de savoir le pourcentage de ce qu’ils utilisent vraiment…

Mais c’est notre société et nous influençons ce comportement. Je trouve ça déjà moins pire quand les parents nous disent quoi acheter pour leur petits, quand ils restreignent le nombre de cadeau (ça prends de l’espace aussi tout ça) et c’est moins pire si ce sont des jouets qui ont déjà servis auxquels on donne une deuxième vie…

C’est pour ça que dans ma famille on ne se fait pas de cadeaux. On se rencontre, on cuisine ensemble, chacun apporte quelque chose qui contribue au souper. Mes parents ont encore un peu de difficulté avec ça, ils sont pas mal gâteaux. Ils aiment ça gâter le monde, acheter un petit quelque chose qui ferait plaisir. Bien sûr que ces petits quelque choses font toujours plaisir. Simplement que ce quelque chose en question ne va pas augmenter mon niveau de bien-être. Le temps passé avec eux, ces moments de qualité eux augmentent mon bien-être et me laisse pleins de souvenirs positifs!

Les cadeaux que j’aime sont ceux qui sont UTILE et ceux qui sont UTILE. Comme faire des plats préparés ou semi-préparés. Utiles parce qu’ils sont mangés (tsé un de vos besoins essentiels), quoi de plus le fun que de ne pas avoir à cuisiner!?  Hehe…

En tout cas, Noël ce n’est pas évident pour tout le monde… ni même le passage de la nouvelle année… Je ne sais pas si vous êtes une personne qui prenez des résolutions pour l’année qui vient, et si vous en êtes une j’espère au moins que vous essayez de les tenir!!

Personnellement, je trouve ça un peu niaiseux (ouin juste un peu) qu’après une semaine et demi d’excès de bouffe, d’alcool, de party, de cossins, de sorties et de re-bouffe (Il me semble qu’on ne fait que ça manger durant la période des fêtes) on veuille prendre de bonne résolution! C’est en grande partie pourquoi je n’en prends pas de résolution, mais surtout parce que les miennes quand j’avais essayé tenaient environ 2 semaines. D’autant plus que les résolutions sont pas mal toujours les mêmes:

  • mieux manger (Comme si tu mangeais vraiment MAL)
  • faire plus d’exercices (Grouilles toi l’derrière!)
  • être moins stressée (… Comment tu concrétises ça la grande?)
  • appeler sa mère plus souvent (Ou d’autre monde là)
  • arrêter de consommer (Peu importe ce que tu consommes)
    et j’en passe!

Big Deal. Si tu n’es pas vraiment motivée intrinsèquement… bin ça va être difficile en maudit de réussir. Par contre, si tu veux (dans ton toi-profond) tu vas réussir. J’pense qu’on réussi surtout à déployer de l’énergie pour s’entourer de ressources ou de personnes qui vont t’aider et te supporter…  AAhhhh bon j’arrête…

On dirait que je suis la « rabats-joie » du temps des fêtes, mais on se donne trop de prétexte pour excuser nos humaineries de surconsommation, surentrainement, de surbienmanger, de surmenage… de tout à l’excès.

Pour l’année 2016, je vous souhaite d’être à l’écoute de vos besoins, d’être en santé (même si on ne contrôle pas tout) et d’être intègre. Soyez vous-même!

 Je sais que ça fait un peu Miss Univers qui souhaite la paix dans le monde … mais quand même 🙂

Je pense bien maintenir mon seuil de dépense à 140$ par semaine, tenter de réduire mes déchets le plus possible et d’entretenir mes super amitiés!

J’espère que vous vous êtes reposer et bon début d’année 2016!

Publicités

3 réflexions sur “Le temps des fêtes

  1. En effet, tu est le nouveau Grinch du temps des fêtes. Si je te suis bien, j’en conclue que Noel n’est pas le mémorial de la naissance de Jésus mais plutôt une invitation à vénéré Maslow et à s’en tenir aux besoins essentiels. Encore une fois, tu nous indique ton besoin de te vêtir. Mais coudon, est-ce que tu porte un pagne en permanence? Non, tu l’as dit la dernière fois, tu ne porte rien. Pourtant, lorsque tu viens à la maison, je te trouve charmante… vestimentairement parlant, s’entend. Tu as la garde robe soignée un tantinet jeune délinquante mais très mesuré. Au point que mes gars te trouve «madame» et se méprenne sur ton age d’au moins 20 ans. Non, non, il ne t’en donne pas 7.

    Il faut bien avouer que je suis pas mal d’accord avec ton 5e paragraphe. L’importance de la qualité des relations. Des relations vraies avec les gens qu’on aiment. Rendu à l’age adulte, les obligations de vie (familiales, travail et autres) font qu’on voit peut-être moins souvent les gens qui compte pour nous. Cette partie de ton texte est une belle inspiration pour d’éventuelles résolutions. Du temps avec ceux qu’on aiment, peu importe le prétexte (faire à manger, réparer le lavabo, etc) et même sans prétexte.

    Je comprends un peu tes parents. On veux tout pour ses enfants. J’ai un choc lorsque j’ai fait le total des factures des cadeaux que j’ai donner aux enfants. Mon truc pour me le faire passer en douceur, est d’en acheter un aux deux semaines depuis juillet). Mais ce ne sont pas tellement les cadeaux qui sont important dans mon cas mais tout le temps que je met à penser à ceux que j’aime pour leur trouver ce qui leur ferait plaisir. Et comme tout ne se passe pas uniquement dans ma tête, il faut bien que je leur donne la concrétisation de tout ça. J’ai hâte de te voir aller avec tes enfants. Toi qui te donne un budget hebdomadaire de 140$ (si j’enlève l’épicerie familiale, c’est 120$ de plus que moi). Tu devrait vraiment t’acheter un chat plutôt que de faire la critique sociale. Je gage que tu lui achèterais des petits cossins; une balle de laine juste pour lui lorsque tu tricote, des gugusses à mordiller, des poteaux à gratter… Connaissant ton obsession vestimentaire, lorsque tu vas réaliser que le chat est à poil, je ne serait pas surpris que tu lui tricote un gilet (au moins, tu ne l’aura pas acheter).

    Au nombre de niaiseries et de provocations que je débite, j’ai hâte de voir quand tu vas me barré de ce blog.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s